Restauration de faience à Paris - Neuilly sur Seine
Please select your page

Restauration de faience

comparatif-legende

C'est la ville italienne de Faenza qui a donné son nom à la matière céramique qu'est la faïence .
C'est une poterie tendre recouverte d'une couche d'émail rendu opaque par l'addition d'oxyde d'étain (émail stannifère) , se prêtant à recevoir un décor peint à l'aide de pigments tirés d'oxydes métalliques , et fixé par la cuisson . Ce qui caractérise la faïence est sa porosité . Elle se compose de craie, d'argile, de feldspath, de dolomie et de silice.

Il convient de réserver le terme de faïence aux poteries de terre tendre (rayable par l'acier) , recouverte d'une glaçure rendue opaque et généralement blanche .
La faïence est un terme qui comprend tous les produits de terre cuite émaillée . Le tesson de cette matière est généralement coloré, du jaune paille au marron clair (illustration photo morceau faïence ) . Son émail est soit transparent, soit blanc opaque dans le but de masquer la couleur de la terre .
A la fin du XVIII e siècle, la faïence fine fait son apparition : le tesson est moins poreux et de texture plus serrée, et de couleur plus blanche , il est plus résistant aux chocs ... Sa texture va se rapprocher un peu de la "porcelaine" .

Derrière le terme de faïence, se cachent des méthodes de fabrication et des matières différentes.

faïence silicieuse, faïence stannifère ou la faïence fine, autant d'appelations correspondant à des compositions d'argile spécifiques.

La faïence cuit à environ 400 degrés. Elle peut être décorée soit sur l'émail cru soit sur l'émail cuit. Dans le premier cas la faïence résiste à des températures de plus de 800 degrés, dans le second, la matière doit pas dépasser les 400 degrés.

La faïence fine :
Faite à base de pâte blanche fine, cette faïence est recouverte d'un vernis qui donne tout son éclat à la blancheur de la pâte.